Christine Gabrielle

Présidente et Directrice artistique de l’ACMA jusqu’en 2021

Luthiste, soprano, pédagogue et gestionnaire de projets musicaux

Luthiste issue de la Schola Cantorum Basiliensis en 1979, soprano-1er prix de virtuosité de  chant à Lausanne en 1994, certifiée en gestion de projets culturels et musicaux par la HEM de Genève en 2017, enseignante de luth et de musique de chambre au CPMDT et à la HEM pendant de nombreuses années, polyglotte (allemand, suisse allemand, anglais, espagnol, italien, néerlandais ainsi que notions de brésilien et de russe) Christine Gabrielle a développé sa carrière dans les domaines divers que sont le récital en solo, la participation à divers ensembles vocaux et instrumentaux (musique ancienne, musique contemporaine) ainsi qu’à des enregistrements de disques, l’organisation de concerts et l’enseignement.

Elle a été la responsable artistique du disque Le Psautier de Genève (Cascavelle, 1986), réédité récemment et a participé à de nombreux enregistrements (dont « Corinna » en solo) et projets de musique d’ensemble (Huelgas, Glosas, Hesperion XX, etc.)

Membre fondatrice du Centre de Musique ancienne de Genève, elle a été présidente et directrice artistique de l’ACMA (Association des Concerts de Musique Ancienne) de 1999 à 2021, pour laquelle, outre la création des festivals Luths et Théorbes, Soirs d’Automne et Les Dimanches de l’ACMA, elle a réalisé les festivals suivants :  L’art du luth (1996), Voix de Femmes (1997), Flûtes alors (1999) et L’art de l’archet (2001) avec les Ateliers d’ethnomusicologie (ADEM), Rencontres Luths et Guitares (2000) avec Contrechamps, ainsi que divers autres concerts au Musée d’art et d’histoire  (MAH) ou au Théâtre Les Salons à Genève.

En tant qu’interprète, elle se produit principalement dans des récitals où elle interprète les répertoires des 16ème et 17ème siècles en s’accompagnant elle-même au luth, à la vihuela ou au théorbe, en duo avec Monica Pustilnik ou en trio avec Anton Birula et Anna Kowalska. Elle dirige également l’ensemble Fantaisie qu’elle a créé et avec lequel elle explore les répertoires anglais et italiens de la Renaissance et du début du Baroque.

En tant que pédagogue, elle a enseigné le luth, le chant et la musique d’ensemble au CPMDT et à la HEM à Genève et a édité « J’apprends à jouer du luth, I » (Ed. Fantaisie), un « vademecum » (conseils, éléments techniques, pièces et exercices faciles) destiné à guider le débutant dans sa première approche de cet instrument. Un second volume de pièces adaptées aux thématiques abordées dans le premier volume,  est actuellement en préparation.

Revues de presse

(cliquez sur la rosace)

9 + 7 =