PROGRAMMATION 2022

 

 

Du 20 au 22 mai

Du 18 au 20 novembre

20 mai 2022 à 20h00

Récital de Rolf Lislevand, La Mascarade

Rolf Lislevand revient à Genève pour un récital exceptionnel au Théâtre Les Salons dans le cadre du Festival Le Luth en-chanté, organisé par l’association des Concerts de Musique Ancienne de Genève.

Dans ce merveilleux programme solo, l’interprète norvégien de musique ancienne Rolf Lislevand s’intéresse à la musique de deux compositeurs de la cour de Louis XIV, Robert de Visée (vers 1655-1732) et Francesco Corbetta (vers 1615-1681), né en Italie, et interprète leurs chefs-d’œuvre avec une conscience historique et une inventivité qui appartient à la tradition. De Visée a écrit qu’il fallait jouer ce que les instruments eux-mêmes exigeaient, conseil que Lislevand prend à cœur, ajoutant des introductions improvisées aux passacailles des deux compositeurs. Il utilise ici deux instruments contrastés, la petite guitare baroque aux sonorités étincelantes et cristallines et le théorbe, le roi des luths aux tons plus chaleureux et profonds.

Né en 1961 à Oslo, Rolf Lislevand étudie la guitare classique à l’Académie de Musique de l’Etat de Norvège. Durant ses études, il se produit régulièrement dans de nombreux studios, clubs et groupes avec sa guitare électrique, ce qui lui apporte une expérience précieuse de l’improvisation qui marquera profondément son toucher dans son langage musical et son approche de la musique ancienne. Il entre ensuite à la Schola Cantorum Basiliensis où il poursuit ses études auprès d’Hopkinson Smith et d’Eugène Dombois avant d’être invité par Jordi Savall à l’accompagner au sein de ses diverses formations: Hespèrion XX, La Capella Reial de Catalunya et Le Concert des Nations.Il acquiert une parfaite connaissance de la musique française pour viole de gambe du XVllème siècle avec le chef espagnol, et Montserrat Figueras lui fera pour sa part découvrir la musique vocale espagnole des XVIème et XVllème siècles. Il s’établit à Vérone (Italie), où il essaie de reconstituer une manière authentique de jouer la musique italienne de la première moitié du seicento. Il est nommé professeur la même année à la Staatliche Hochschule für Musik à Trossingen en  Allemagne et quitte son poste au CNR de Toulouse.

Conjointement au travail de son ensemble, il réalise sa vision du répertoire soliste du luth et guitare avec des disques consacrés à la musique de J.S.Bach, Gaspar Sanz et l’école française des luthistes du 17ieme siècle et s’impose comme un des luthistes de référence de notre époque, reconnu par une critique unanime et de nombreux prix discographiques : Diapason d’Or de l’année, 10 de répertoire, Choc du Monde de la Musique, Grammophone’s critic’s choice, Spelemannsprisen.

 

 

-> Réservation recommandée

 

 

 

 

 

 

21 mai 2022 de 11h00 à 13h00

Trois mini-concerts dédiés aux étudiants des hautes écoles de musique de Genève, Bâle et Zurich.

Dans le cadre de la 12ème édition du Festival, l’Association des Concerts de Musique Ancienne de Genève a proposé aux étudiantes et étudiants en luth et théorbes de la Schola Cantorum de Bâle, de la Haute École de de Musique de Genève et de la Haute École d’art de Zurich, de roder une partie de leur programme de fin d’études, de bachelor ou de master.

Ainsi, l’Association souhaite accompagner ces artistes en leur proposant un cadre de concert professionnel pour y donner leur programme de récital et / ou de musique de chambre devant un public composé de mélomanes, de professionnels et de collègues afin de leur permettre un retour d’expérience constructif, en amont de leurs examens qui auront lieu quelques jours plus tard.

Afin de permettre au plus grand nombre de personnes d’assister et de soutenir chaleureusement ces artistes talentueux, cette matinée de mini-concerts sera en entrée libre.

 

Entrée libre

-> Réservation recommandée

 

 

 

 

 

21 mai 2022 à 20h00

 

John Dowland, The First Booke of Songes or Ayres (1597)

Mónica Pustilnik, luth

Bénédicte Tauran, soprano

Jérôme Vavasseur, alto

Michael Feyfar, ténor

Lisandro Abadie, basse 

Unquiet thoughts

Who ever thinks or hopes of love for love

If my complaints could passions move

Can she excuse my wrongs with virtue’s cloak?

Now, o now I needs must part

Dear, if you change I’ll never choose again

Burst forth, my tears

Go, crystal tears

Rest awhile, you cruel cares

Sleep, wayward thoughts

All ye, whom Love or Fortune hath betrayed

Would my conceit

Come again! Sweet Love doth now invite

His golden locks

Awake, sweet love, thou art returned

Come, heavy sleep

…speaking harmony, joyned with the most musicall instrument the Lute…

La publication du First Booke of Songes or Ayres de John Dowland en 1597 est un événement d’une importance unique dans l’histoire de la musique. Le livre n’a pas de précédent connu en Angleterre, ni en langue anglaise, et son énorme succès lui déparera cinq réimpressions du vivant du compositeur, parallèlement à la parution de ses publications suivantes, et même au-delà de celles-ci. Ce premier livre dévoile les fruits d’une créativité et d’une curiosité poétique et musicale singulières, ainsi que l’expérience récoltée au fil des nombreux voyages de Dowland en Europe continentale, dans une grande richesse de références. Ainsi, ‘Can she excuse‘ contient une ancienne mélodie qui date de l’aube de la période Tudor, ‘Will Yow Walke the Woods soe Wylde‘, que le roi Henry VIII affectionnait. À son tour, ‘Would my conceit‘ est une transcription du madrigal ‘Ahi dispietata sorte‘, composé par Luca Marenzio sur un poème de Petrarca, le poète emblématique qui inspira des centaines de madrigaux, et qui réapparaît subliminalement dans la deuxième strophe de ‘Go, crystal tears’, une paraphrase de son sonnet ‘Ite, caldi sospiri‘. Très peu de auteurs des textes ont été identifiés, tel Fulke Greville (‘Who ever thinks or hopes of love for love‘) ou peut-être Henry Lea (‘His golden locks‘), mais la voix de Dowland imprime une unité remarquable à cet univers de poètes oubliés ou anonymes dont ses compositions ont préservé les œuvres.

…words the ornament of harmony…

-> Réservation recommandée

 

22 mai 2022 à 17h00

Pasiones de España, Siglo de Oro

Mariana Flores, soprano

Mónica Pustilnik, luth

Le programme se situe dans ce que l’on appelle le siècle d’Or Espagnol, une période de grande splendeur artistique et littéraire en Espagne, qui a duré plus d’un siècle. On démarque cette période entre l’année 1492 et la fin du XVIIe siècle.

Villancicos, chansons et fantasías constituent la première partie du programme, où la voix de Mariana Flores est accompagnée par une vihuela, ainsi que dans des versions solistiques pour vihuela. Des compositeurs emblématiques du XVIe siècle tels que Luys de Narváez, Alonso Mudarra et Luys Milán nous offrent des pièces instrumentales ainsi que des versions mises en tablature de chansons de Josquin ou d’Arcadelt avec son célèbre « Il bianco e dolce cigno ».

Dès le XVIIe siècle, les « tons humains » constituent le genre emblématique de la musique profane, sous la forme d’un chant strophique. La deuxième partie du programme est dédiée aux tonos humanos de José Marín (1619-1699) qui figurent parmi les plus belles pages de musique vocale profane du XVIIe siècle espagnol. Chanteur et compositeur espagnol, Marín est l’un des personnages les plus étonnants, fascinants et ambigus parmi les artistes espagnols du XVIIe siècle. D’une longévité étonnante, ordonné à Rome en 1644, il entra à la chapelle du Monastère de La Encarnación de Madrid en tant que ténor. Accusé de vol en 1654 et d’assassinat en 1656, il fut arrêté, torturé, sécularisé et emprisonné. La cour de Madrid (véritable « cour des miracles » sous les Habsbourg) était habituée à ce type de frasques et n’en a pas tenu rigueur à ce chanteur exceptionnel. Elle l’accueillit plus tard « repenti » après quelques années d’exil et un pèlerinage. Il mena jusqu’à sa mort le 8 mars 1699 une vie exemplaire. Difficile d’imaginer l’épopée flamboyante et romanesque de ce compositeur tant la sérénité de ses chansons ou tonos sont d’une richesse mélodique étonnante, et l’accompagnement de guitare d’une variété rythmique remarquable.

-> Réservation recommandée